Adieu, sacs, poches, sachets … en plastiques et en France !

Parce que notre Green Attitude ne s’arrête pas au choix de bons produits de saison et à la réduction du gâchis alimentaire, nous sommes aujourd’hui fiers de vous annoncer l’interdiction de la distribution de sacs plastiques.

C’est l’unes des mesures phares de la loi pour la transition énergétique portée par Ségolène Royal.

 

Avec un temps de fabrication extrêmement rapide (1 seconde), une durée de vie souvent équivalente au trajet pour rentrer chez soi (20 minutes) et un temps de dégradation naturel entre 1 et 4 siècles (source : Arehn), la question de leur suppression était incontournable.

Encore près de 5 milliards distribués chaque année, les sacs fins en plastiques se voient aujourd’hui interdits dans tous les commerces : grandes surfaces, commerces de bouche (boulangerie, primeurs, boucheries), commerces de proximité (pharmacie, station-service…) ainsi que sur tous les marchés couverts et en plein air.

En ce Jour J, donc, oubliez les sacs fins de caisse à usage unique, gratuits ou payants, symbole marquant de la société de consommation. Dès ce matin de nouvelles alternatives vertes remplacent ces sacs fragiles et polluants. A nous les sacs en papier (so american !), les sacs dits « biosourcés » en amidon de maïs ou de pomme de terre ou encore les sacs « compostables » de manière domestique qui se dégradent seul pour se transformer en eau et en CO2.

Rassurez-vous, ne vous attendez pas à repartir avec votre saumon frais dans une main et votre bout de comté dans l’autre. Le plastique ne disparaît pas tout à fait.

Les sacs pour emballage alimentaire, distribués en rayon boucherie, poissonnerie ou pour la pesée des fruits et légumes en vrac par exemple, ne nous quittent pas tout de suite. Ils seront interdits au 1er janvier 2017. Puis viendra le tour, en 2020, de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables), de quoi revoir le panier de pique-nique en osier de nos grands-mères sur les pelouses de tous les parcs.

Mais tout cela sera-t-il suffisant pour rattraper nos voisins Danois ou Finlandais qui ne consomment quatre sacs par habitant et par an, contre 80 pour les Français ? Une chose est sûre, chez Food2vous, c’est ce match européen que l’on aimerait gagner !