Déshydratez-vous !

L’été est à son beau fixe et c’est l’occasion de se dépenser, de bouger et de transpirer à grosses gouttes !

Et c’est dans cette dynamique de séchage pour atteindre le summer body que vous rêvez secrètement que nous nous intéressons, nous aussi, à cette pratique…en cuisine !

 

(Source : Pinterest)

 

Restons au sec !

Cela a l’air pourtant anodin. On n’y pense pas, on préfère en acheter de temps en temps, comme ça, pour dépanner. Mais les aliments séchés sont pourtant bien présents dans notre cuisine d’aujourd’hui. Et nous ne parlons pas ici de cette demi-pomme que vous avez laissé sur le plan de travail car vous aviez un petit creux à l’heure de la collation. Non non non, nous vous parlons ici d’aliments séchés de manière volontaire et plus précisément, par déshydratation.

Ce procédé s’est vite répandu pour ses nombreux avantages et nous en consommons de plus en plus, parfois même, sans le savoir.

Mais alors, qu’est-ce que la déshydratation ?

C’est tout simplement la transformation d’un aliment en lui retirant toute son eau. Pour cela, nous le plaçons à une température ne dépassant pas les 50°C dans un déshydrateur (ou dans un four, le cas échéant), pendant plusieurs heures.

 

(Source : Pinterest)

 

Sec et avantageux

Maintenant que vous savez comment déshydrater un aliment, vous allez sûrement nous demander l’intérêt de cela. Eh bien ! c’est très simple ! La déshydratation comporte plusieurs avantages.

Tout d’abord, le gain de place et le transport. Car oui, l’eau prend beaucoup de place et fait son poids ! La plupart des fruits sont constitués principalement d’eau comme, par exemple, la tomate. Déshydrater 10 kg de tomates vous donnera 1 kg de tomates séchées. Adieu les énormes cagettes et bonjour les bocaux !

Et les bocaux, vous allez en vouloir car qui dit déshydratation, dis surtout conservation longue durée. Vous allez adorer l’idée !

Nous connaissons tous un restaurant qui propose des tomates à l’origine douteuse en plein hiver ou bien encore cette brasserie qui vous mentira comme un arracheur de dents pour vous assurer que les fruits de son dessert sont de saison.

Si vous voulez vraiment utiliser des produits qui ne sont plus de saison, prenez de l’avance. Faites des stocks et déshydratez vos fruits et légumes estivaux pour cet hiver et inversement. Proposez ainsi votre contre-saison et surprenez vos convives !

Mais déshydrater des aliments, on ne perd pas en goût ?

 

(Source : Pinterest)

 

Plus c’est sec, plus c’est bon !

Détrompez-vous ! Car les aliments déshydratés ne sont pas des tueurs de goût ! Si vous en doutez vraiment, prenez exemple sur les cubes de bouillon. La déshydratation élimine seulement l’eau contenue dans un aliment et non sa saveur. Pour certains fruits, cela a même un effet bénéfique : les abricots, par exemple, voient une augmentation de leur taux de fer, tandis que les bananes augmentent leur potassium. On passe d’un aliment super, à un super-aliment !

Attention, tout ne se déshydrate pas. La viande, par exemple, perd en saveur et en texture avec cette méthode. Alors rien ne vaut un morceau tout frais venant du boucher du coin !

Notre conseil : si vous êtes fan de compotes, nous vous invitons à en déshydrater quelques-unes, vous allez être surpris !

Non seulement, cela fonctionne et garde le goût ainsi que les apports nutritifs, mais vous allez obtenir ce fameux cuir de fruit que vous pouvez retrouver en grande surfaces ou dans les assiettes des plus grands chefs ! Parfait à conditionner et à emporter partout avec soin, pour vos collations !

 

(Source : Pinterest)

 

Vous l’avez compris : si vous voulez pouvoir déguster des fruits hors saison, nous vous invitons à les déshydrater. Cela vous permettra de stocker en quantité ces produits séchés dans des bocaux.