Food Porn, un hashtag nommé Désir

Chaque jour, nous sommes des millions à utiliser cet hashtag sur les réseaux sociaux. Mais connaissons-nous vraiment sa signification ? l’utilisons-nous de manière adéquate ?  Pour le découvrir, un petit retour en arrière s’impose !

Foodporn communication agence

(Source : Pinterest)

1977. Instagram n’est même pas à l’état de projet et les filtres Clarendon et Ludwig n’existaient pas encore.  C’est grâce au New York Review of Book que l’ancêtre du célèbre hashtag fait sa première apparition. En effet, en rédigeant un compte-rendu sur l’un des livres de cuisine de Paul Bocuse, il qualifie les photographies de gastronomie lyonnaise de « Gastroporn » et celles-ci sont décrites comme dégoulinantes de gourmandise. Cependant, c’est en 1984 que le terme « Food Porn » comme on le connait apparait pour la première fois. Il est mentionné dans le livre de Rosalind Coward, Female desires. Elle le décrit comme l’acte de cuisiner de jolis plats et de l’accentuer par de belles photographies comme on peut le retrouver dans les publicités ou les livres de cuisine. Toujours plus appétissant, toujours plus gourmand !

Agence foodporn communication

(Source : Pinterest)

Le terme Food Porn se réfère donc aux photographies et images de nourritures que l’on peut retrouver sur les réseaux sociaux mais aussi dans les médias ou dans les magazines et autres livres de recettes. On le désigne comme un culte de la nourriture, présenté de telle manière à ce qu’elle donne envie, à créer un tel désir rappelant le désir sexuel. La mise en scène de certaines publicités nous incite à la tentation en consommant tel ou tel produit, comme si cela était devenu interdit et susciter le plaisir et la passion. Si bien que la frontière entre pornographie et nourriture devient vite très floue.

Chocolat Sexy Agence

(Source : Pinterest)

Cependant, si l’appellation Food Porn ne fait donc pas allusion à un contenu pornographie au sens sexuel du terme, son évolution va prendre une connotation négative. En effet, il va devenir synonyme de mauvaise nourriture, revendiquant une alimentation grasse et haute en calorie. Devenu surenchère de gourmandise, les recettes et autres photos et vidéos « classés Food Porn » fleurissent sur nos réseaux : avalanches de chocolat, coulis dégringolant de gâteaux ou dessert en tout genre, fromages fondants s’évadant de burgers bien gras… Tout est fait pour vous faire toujours plus envie, quitte à vous écœurer !

Culinaire Foodporn agence

(Source : Pinterest)

Aujourd’hui, nous consommons toujours plus de photos, de visuels culinaires, comme si la nourriture était devenue virtuelle. Quand une belle assiette arrive à table, la plupart d’entre nous dégainons nos téléphones pour immortaliser ce moment. Nous consommons tout d’abord le plat en l’engloutissant sous les hashtags puis, nous le dégustons. Mais si le vrai plaisir, c’était justement de rendre ce moment le plus intime possible ? Et si nous nous déconnections quelques secondes pour apprécier ce que nous avons dans l’assiette, sans le partager, sans l’exhiber sur les réseaux ?

Toast Agence Communication Food

(Source : Pinterest)

Le Food Porn est-il un phénomène de mode ? Difficile à dire. Le célèbre hashtag s’est bien implanté dans nos médias. La communauté Foodie s’agrandit un peu plus chaque jour, si bien qu’on relève le fameux « #foodporn » sur twitter plus de 25 millions de fois. De plus, on constate un accroissement de 50 millions de références tous les deux mois sur Google ! Le petit hashtag est donc devenu un phénomène de société, où de nombreuses personnes peuvent se retrouver autour afin d’échanger leurs clichés gourmands.

Toujours est-il que nous vous invitons à redonner ses lettres de noblesse à ce terme devenu péjoratif. Alors, à vos claviers ! #food2vous #instafood #foodporn