La Simplicité d’un Bistrot

Aujourd’hui, nous allons revenir aux fondamentaux. La scène culinaire n’a jamais été aussi hétéroclite, si bien qu’on aurait presque l’impression de s’y perdre. On fait le point sur un pilier de notre restauration : Le Bistrot.

 

 

(Source Food 2 Vous pour Le Vrai Paris)

 

Trop simple pour moi

Vous avez un Instagram, quelques followers qui suivent vos escapades gourmandes, vous vous tenez au courant des dernières tendances #glutenfree, #veggie #bienmanger…C’est bien.

A la recherche du dernier établissement à la mode, vous avez sans doute dû passer devant une demi-douzaine de restaurants sans même prendre le temps de regarder la carte. Mais avez-vous pensé à un bistrot ?

Il y a de fortes chances que non. Ah oui, tiens, pourquoi ? Car nous sommes avides de nouveautés et de plats étonnants. Nous sommes « addicts » à l’inédit. Tout cela ne rentre pas dans la définition d’un bistrot. Car son but premier n’est pas d’assouvir notre besoin de découvertes gustatives mais plutôt de nourrir notre nostalgie et de raviver notre mémoire culinaire. On ne passe pas la porte d’un bistrot en espérant déguster la nourriture de demain mais en honorant les plats d’hier.

 

(Source Food 2 Vous pour Le Prince Racine)

 

La Faute à Zola

Cette mauvaise image, à l’ambiance sombre et aux fumets de vieux vins cuits, on la doit à notre cher écrivain, Emile Zola. Dans son roman « L’Assomoir », le bistrot du même nom accueille la classe populaire (paysans, ouvriers, etc.) venant se saouler pour oublier leur condition de vie. Le lieu devient alors le repère de soiffards, toujours plus ivres les uns que les autres, n’hésitant pas à s’endetter pour payer leurs verres. Dans l’inconscient collectif, c’est très souvent l’idée que l’on se fait du bistrot : un établissement douteux, avec ses piliers de bars et à l’ambiance malaisante.

Boudé, il n’a pourtant rien fait de mal ! Il a toujours été là pour vous : quand il fait froid, quand vous êtes pressés le midi, pour vous proposer des plats simples et rapides. Il est là, encore une fois, quand vous retrouvez des amis pour boire un verre. Alors foncez dans votre bistrot préféré !

 

(Source Food 2 Vous pour Le Petit Pontoise)

 

La Food s’encanaille

Oui, le Bistrot revient au goût du jour ainsi que sa cuisine.

Et pourquoi cela ? Car c’est une cuisine qui ne triche pas. La nourriture y est spontanée.

Rien ne vaut la saveur de nos produits locaux et la simplicité d’un « Œuf Mayo ». Vous pouvez crier au scandale, car « Quel est l’intérêt de manger un plat qu’on peut tous réaliser à la maison ? »

Notre réponse ?

Parce que nous en avons envie, tout simplement.

« L’Œuf Mayo » fait preuve de divers concours parmi les plus grands chefs d’aujourd’hui et nombreux sont les restaurateurs qui se battent pour le faire rentrer dans notre patrimoine culinaire.

Vous allez l’instagrammer, maintenant ? D’accord…juste le temps de se faire cuire un œuf !

(Source Food 2 Vous pour Le Prince Racine)

 

On a dit Bistrot, pas Bistronomie !

Cependant, attention à ne pas se mélanger les pinceaux ! Un bistrot, c’est un bistrot. Et ce n’est pas parce que les plus grands chefs s’essayent à l’exercice et proposent de plus en plus d’établissements à des prix abordables que cela fait renaitre ce lieu emblématique.

Car méfions-nous !

« Bistronomie » n’a aucun rapport avec « Bistrot ». Ce terme issu des grands chefs signifie une gastronomie à prix abordable : on se soucie du service, de la présentation dans l’assiette et de la décoration de salle tout en proposant des prix raisonnables. Et c’est là que se trouve la différence avec le bistrot traditionnel. Il arrive même que ce soit le plat du jour de la veille qui soit proposé, réchauffé puis servi. Ce qui, aujourd’hui, n’est plus concevable dans une majorité des restaurants. Pourtant, quel plaisir de déguster un bon plat de tomates farcies de la veille, préparé avec les produits du marché.

Alors arrêtons de nous prendre la tête ! Pour savourer la cuisine de demain, si nous commencions à respecter celle d’aujourd’hui ?

 

(Source Food 2 Vous pour Le Vrai Paris)

 

Nous connaissons tous un petit bistrot, un havre de paix et de convivialité où la cuisson des plats est faite par la chaleur humaine et où les assaisonnements se font par la simplicité d’une recette et la sympathie du personnel.

Ne les laissons pas de côté, car eux, ne le ferons jamais !