Le vin nature

Le vin nature n’est pas encore très populaire, mais il est pourtant déjà présent sur nos tables ou au restaurant. Certains l’adorent, d’autres restent sceptiques ou le détestent… Alors nous avons souhaité vous expliquer les grandes lignes de ce fameux nectar. Et qui sait, vous aurez peut-être envie de goûter ou réessayer si vous n’êtes pas encore convaincus…

Source : Unsplash

 

Vin nature, vin naturel, vin pur jus… Qu’est-ce que c’est ?

Le vin naturel est nécessairement bio, puisqu’il est issu d’une agriculture biologique ou biodynamique. C’est-à-dire une viticulture qui vise à réhabiliter et dynamiser la vie organique dans le milieu où vit la vigne. La réhabilitation se fait en améliorant les échanges naturels entre la plante et son environnement (terre et air), et ce sans produits chimiques !

Mais la production de vin nature va au-delà de la viticulture biodynamique. Les vendanges sont manuelles, afin de récolter le raisin avec soin et éviter de l’abîmer. Les vignerons utilisent uniquement des levures indigènes, c’est-à-dire des levures propres au domaine du viticulteur et non sélectionnées. Ce sont donc les levures naturelles qui réalisent la fermentation alcoolique. Enfin, un vin nature ne comporte pas ou une infime quantité de sulfites ajoutés. Le vigneron n’y met donc aucun intrants, ne colle pas et ne filtre pas son vin, ce qui explique son côté trouble.

Dans le vin conventionnel, le souffre joue un rôle de protecteur, antibactérien et antiseptique… Alors comment parer ce manque de souffre pour éviter que le vin naturel ne dévie ? La seule solution pour les vignerons est d’effectuer un travail monumental en terme d’analyse et de dégustations régulières lors de la vinification.

Source : Unsplash

 

Et officiellement ?

Le vin nature n’a pas de valeur juridique reconnue en France ou dans l’Union Européenne… Ni de label, ou de logo… Beaucoup de parties s’opposent autour de cette question de définition officielle du vin nature : les membres de la CNAOC (Confédération Nationale des producteurs de vins à Appellations d’Origines Contrôlées), les producteurs de vin bio, des membres de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la qualité), les producteurs de vin nature…  Tous ces avis différents rendent la décision compliquée et l’entente difficile.

La seule définition (plus ou moins) officielle est établie par l’Association des Vins Naturels qui a défini une charte que les vignerons membres de l’association se doivent de respecter. Évidemment d’autres vignerons suivent ces principes naturels sans pour autant faire partie de l’Association.

Cette situation reste tout de même un problème, le cahier des charges du vin naturel n’étant pas officiel, tous les vignerons peuvent se revendiquer comme étant producteur de vin nature…

 

Les questions récurrentes autour du vin nature…

 

Pourquoi le vin nature pétille ?

Le vin nature peut quelquefois pétiller légèrement, cela s’explique par la conservation ou l’ajout de CO2 dans le vin pour le protéger, le conserver et remplacer le soufre. Le CO2 joue donc un rôle de conservateur naturel. Si cela est trop dérangeant, vous pouvez bien évidemment le carafer afin d’oxygéner le vin, et même le secouer pour laisser le gaz s’échapper plus rapidement…

 

 

Source : Pinterest

 

Pourquoi le vin nature sent mauvais ?

Parfois, le vin naturel dégage des vapeurs désagréables… Cette odeur à mi-chemin entre le chou pourri et le renfermé vient du phénomène de réduction. À l’inverse de l’oxydation, le vin réduit est un vin qui a été trop privé d’oxygène. Encore une fois la solution sera de le carafer pour l’oxygéner, libérer les arômes et laisser partir les mauvaises odeurs.

 

Pourquoi le vin nature ne fait pas mal à la tête ?

Il est prouvé que l’alcool en général donne des céphalées. Et le vin pur jus, bien qu’il soit naturel, reste un alcool comme les autres. Si beaucoup de personnes associent le mal de tête au soufre présent dans le vin, sachez que tout le monde ne réagit pas de la même manière à la consommation de sulfites… Retenez simplement qu’une grande consommation de vin nature vous donnera quand même un beau mal de crâne au réveil.

Et n’oubliez pas… L’abus d’alcool est dangereux pour la santé et reste à consommer avec modération !

 

Si vous ne comprenez toujours rien au vin en général, filez lire notre dernier article : Must Have : les livres de cuisine. Vous y trouverez le livre idéal pour tout connaître sur le vin !

Et pour vous aider à choisir les meilleurs vins natures pour 15€ maximum, feuilletez Glou, le guide du vin naturel.