Retour vers le Futur…de la Food !

Il n’y a pas à dire, l’évolution de la cuisine et de la scène culinaire progresse de plus en plus vite. Les tendances culinaires s’enchainent si vite qu’il est parfois dur de s’y retrouver.

Pour pallier à cela, nous avons décidé de prendre les devants : on va se rendre directement dans le futur !

(Source : Pinterest)

 

Désemballé, c’est pesé !

Mais avant de parler de food, intéressons-nous d’abord à son packaging. Nous pouvons compter sur Arí Jónsson, étudiant en design islandais, qui nous propose désormais une bouteille d’eau fabriqué entièrement à base d’agar, issu des algues. Cette bouteille étant 100% naturelle et biodégradable, elle commence à se décomposer une fois vide. Et pas de problème de pollution, les bouteilles sont même comestibles !

Mais d’ailleurs, pourquoi même s’embêter à faire une bouteille ? 3 étudiants en design, basés à Londres sont à l’origine du projet Ooho. Une bulle d’eau, inspirée de la sphérification en cuisine moléculaire. Il ne s’agirait que d’eau et d’une membrane faite à partir d’algues et de calcium.

Qui a dit que les étudiants ne passaient que leur temps à buller ?

(Source : Pinterest)

 

Qu’est-ce qu’on mange ?

Nous polluons trop, nous le savons. Du coup, nous avons de moins en moins de poissons et avec la surpêche, cela devient presque impossible d’avoir un magnifique morceau de saumon fumé. Qu’à cela ne tienne ! Les produits Sophie’s kitchen vont vous surprendre : ça ressemble à du saumon, ça a presque la même texture, ça a quasiment le même goût, mais il n’est nullement question de poisson ici. Les produits imaginés par Eugene Wang, fondateur de Sophie’s Kitchen, sont faits à base de Konjac, une algue très utilisée en Asie. La farine de konjac est donc compactée afin de lui donner la forme souhaitée. On se laisserait presque avoir !

Si vous êtes plus viande que poisson, demandez à Carolien Niebling, diplômée de l’ECAL à Laussane de vous proposer sa gamme de charcuterie…à base de protéines d’insectes. Avec l’aide d’un boucher et d’un chef spécialisé dans le moléculaire, le résultat est bluffant !

(Source : Pinterest)

 

Toujours plus loin…

Mais qu’est-ce qui pourrait nous aider, dans le futur ? Et si nos caprices et nos délires de nouveautés prenaient le dessus ? Pourquoi ne pas tout simplement imprimer notre nourriture ? Avec les imprimantes 3D, nous pourrions créer n’importe quelle food ! Nous commençons déjà à réfléchir sur la question, notamment avec Food Ink, la première start-up qui imprime sa propre cuisine. Qui n’a jamais rêvé de voir sa nourriture sortir de son fax ?

Vous n’êtes pas vraiment branché robot ? Pas de soucis ! le concepteur taïwanais Paul Gong nous invite à modifier notre système digestif humain, grâce aux avances scientifiques modernes. Grâce à cela, nous pourrons développer un sens du goût et de l’odorat totalement neuf. Cela nous permettrait de pouvoir consommer et surtout digérer des aliments périmés !

Ah, la satisfaction de pouvoir finir cette part de pizza oubliée depuis 5 jours au fond du frigo…

(Source : Pinterest)

 

 

Pour pouvoir prétendre à un avenir culinaire radieux, il faut commencer à agir aujourd’hui ! N’ignorons pas les problèmes que nous avons sur le plan écologique ! Nous serons toujours plus innovants et notre alimentation ne cessera pas d’évoluer. Mais avant d’en arriver à ces extrêmes, luttons pour pouvoir croquer demain à pleines dents !