THANKS GOD IT’S FRIDAY !

Week-end imminent !

Quand on bosse tout l’été à Paris, on ne lésine pas sur les petits plaisirs qu’offre la capitale pour nous faire oublier notre sort. Apéro sur les quais, les parcs ensoleillés, les … euh bah c’est tout je crois. Bref, on est vendredi et le plus important c’est que c’est bientôt le weekend.

On ne sait pas pour vous mais chez Food 2 Vous, quand il fait beau (3 mois par an à Paris donc rassurez-vous on ne fait pas ça toute l’année), c’est le traditionnel et très attendu « déj en terrasse » du vendredi. Et chez vous, ça se passe comment ?

Le plus souvent entre collègues (quelle poisse si votre grand mère du Sud Ouest est justement sur Paris ce jour là), vous déblatérez dés 10h30 à propos du point de chute de midi. Chez Food 2 Vous on s’est amusé à faire le point sur les profils de nos voisins de bureaux qui le vendredi, ne tombent pas si vite d’accord quant à ce qu’ils veulent dans leur assiette :

 

Sandrine, la nana du 2ème, 36 ans, deux gosses et un troisième en route, n’a pas le droit à l’erreur. Elle ne fait aucune distinction entre son menu du lundi et celui du vendredi. Une rigueur exemplaire pour les stagiaires de la boite. Elle se balade avec son Tupperware cocktail quinoa lentilles, souvent suivi de son harem d’aficionados de moins de 22 ans, qui rêvent un jour que leur corps vivent aussi bien leur grossesse que celui de Sandrine.

Comme Sandrine, gardez la ligne. 

Il y a aussi Steeve. Steeve est un jeune post pubère, de 21 ans dont les menus hebdomadaires sont d’une organisation redoutable. C’est son premier stage et Steeve est content car il découvre un avantage, pardon, un don presque religieux quand on a son âge : le ticket restaurant. Ce graal qui lui donne l’impression d’être « all inclusive » dans tous les fast food de France. Le mec ne paye rien, le mec est invité par sa boite. Du coup, la semaine de Steeve ressemble à un marathon de la mal bouffe. Lundi chez Quick, Mardi au Subway, Mercredi au KFC, Jeudi chez Macdo… Alors le vendredi quand c’est le déjeuner entre collègues vous osez lui dire «viens avec nous Steeve, on va te faire découvrir autre chose ». Penses-tu. C’est sans compter sur la réapparition récente d’une chaine de fast food que le jeune stagiaire considère comme son nouveau temple. « Non sans façon merci, je vais déjeuner à St lazare avec un ami, à toute ! ».

Si vous voulez aller déjeuner avec Steeve.

« Béa allez ! Viens avec nous pour une fois ! » Béa de la compta elle, c’est toujours Monop ou Franprix. Béa, on a toujours l’impression qu’elle est en fin de mois. C’est sandwich triangle tous les jours car selon elle « c’est plus pratique pour se poser au soleil dans le parc ».

Pour ne plus perdre de temps devant le rayon sandwich triangle du Monop, faites votre choix au bureau.

Votre collègue Jérôme revient d’un voyage humanitaire. Il a gouté des plats imprononçables, ne savant même pas ce qu’il y avait dedans mais il a A-D-O-R-É.  Un type hyper sympa et très curieux. Le genre de gars qui peut sortir seul dans un bar et qui va parler à tout le monde. Ce collègue là justement a repéré un petit iranien (Ca existe ?!) à deux cents mètres du bureau. Ça tombe bien vous ne partez pas en vacances cet été, peu importe que vous preniez 3 kilos entre midi et deux.

Pour manger Iranien à Paris.

 

Allez bon app’  !

 

T.B.