Happy Easter

🔔 Pâques 🔔

Les cloches de Pâques se préparent à sonner et les commerces sont remplis de chocolats pour le plus grand bonheur des enfants (et pas que)

Mais connaissez-vous vraiment les origines de cette fête ?

La fête de Pâques existe depuis des millénaires et se célèbre chaque année le dimanche suivant la pleine lune de printemps.
Aujourd’hui pour beaucoup d’entre nous la fête a perdu sa symbolique religieuse, mais nous continuons quand même de la célébrer.

En effet, Pâques est à la fois une fête païenne et une fête religieuse.

Dans la tradition païenne

Les païens fêtaient chaque année l’arrivée du renouveau, des beaux jours et du printemps. La tradition voulait qu’à cette période, ils offrent à la déesse de la fertilité des œufs peints symbolisant la création et la fécondité.

Pâques est également une fête religieuse.

D’après l’histoire, Jésus fût capturé, condamné et crucifié pendant les célébrations de Pâque juive « Pessah » (exode du peuple juif d’Egypte et passage de la mer rouge qui a fait passer la communauté juive de l’esclavage à la liberté). C’est donc pour cette raison que la fête a ensuite été reprise par les chrétiens. Il s’agit pour eux de la commémoration de la résurrection de Jésus. La fête de Pâques met également fin au Carême (40 jours de jeûne pendant lesquels les chrétiens, autrefois, ne faisaient qu’un seul repas par jour, le soir, un dîner sans viande ni œuf, laitage ou vin).

Nous parlerons donc de la fête de Pâque au singulier pour la fête juive et Pâques au pluriel pour la fête chrétienne.

L’agneau pascal est lié aux deux religions puisque les Juifs sacrifiaient un agneau pour la « Pessah », l’animal étant considéré comme un « innocent sacrifié pour racheter les péchés des hommes ». Pour les chrétiens, Jésus est plusieurs fois désigné comme un agneau dans la bible et représente également le symbole d’innocence et obéissance.

Le lapin quant à lui est considéré depuis l’antiquité comme le symbole de la fécondité. Il a été associé à la fête de Pâques à partir du XVIIIe siècle.

Les œufs eux, sont devenus des œufs chocolatés à partir du XVIII ème siècle.
Au Moyen-Âge, l’Eglise a interdit de manger des œufs pendant le Carème ils étaient alors conservés jusqu’à la fin du jeûne, puis décorés . Ce n’est qu’à partir du XVIII ème siècle que les oeufs ont été vidés et remplis de chocolat pour marquer la fin du jeûne et du Carême.

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de Pâques et une bonne chasse aux oeufs !