Les restaurateurs et le numérique en 2015

Ces derniers mois, le jeune mais non moins influent media professionnel Zepros (métiers Resto) lançait son étude sur la connectivité des restaurateurs dans le milieu professionnel.
Une problématique plus que jamais d’actualité, à l’heure où la clientèle s’improvise critique gastronomique sur les plateformes d’avis consommateur, où une part importante des réservations est faite en ligne, et où la relation client passe désormais par les réseaux sociaux. Les patrons CHRD sont-ils bien au fait du virage digital qu’ils ne doivent pas manquer ?
La réponse était donnée le mardi 7 juin dans les Jardins de Bagatelle par Roxanne Labat, responsable marketing digital du premier réseau social professionnel, Tokster. Intitulé « baromètre de La Restauration & du Numérique en 2015 », ces chiffres résument la prise de conscience et l’investissement numérique de quelques 350 professionnels de la restauration. Focus.

Tokster_Food2Vous_agence_communication_restauration

 

Sans grande surprise pour des résultats largement récoltés via un formulaire en ligne, l’étude confirme un intérêt particulier des professionnels du secteur pour Internet. La restauration commerciale indépendante, l’hôtellerie avec restaurant, et la restauration rapide – snacking sont largement représentées dans l’étude.

Quelques chiffres intéressants :

– 93% des restaurateurs utilisent quotidiennement Internet dans le cadre du travail.
– 67% des sondés s’intéressent aux avis des consommateurs sur leur établissement.
– 82% des interrogés disposent d’un site internet.
– 80% de ces restaurateurs considèrent qu’Internet bouscule les habitudes de consommation de la clientèle : 50% d’entre eux y voient une opportunité de nouveau business.
– 87% des restaurateurs sondés sont référencés sur les plateformes affiliées à la restauration.
– 86% des restaurateurs interrogés utilisent au moins un réseau social dans le cadre professionnel pour les raisons suivantes (dans l’ordre) :

1/ La visibilité
2/ Se faire connaitre
3 / Optimiser leur CRM

 

Notre avis :

Bien que très positif pour leur avenir, c’est engouement des restaurateurs pour le web doit être encadré et pris en charge par des professionnels de la communication et d’Internet. Ils sont de plus en plus conscients de l’impact d’une présence web et web sociale, mais ont tendance à accessoiriser ces outils. La gestion de la relation client et de l’e-réputation doivent être intégrés à la stratégie d’image globale de chaque enseigne. C’est le rôle des agences d’optimiser la gestion de ces nouveaux outils et d’assurer à leurs clients cette nouvelle expertise complémentaire.

 

T.B.

 

Say Something