Roule Galette

ROULE  GALETTE !! 🥧

C’est enfin l’épiphanie et qui dit épiphanie dit galette des rois ! 

Célébré le 6 janvier l’épiphanie marque la fin des fêtes de fin d’année.

Comme de nombreuses traditions populaires européennes, la galette a des origines païennes. Les Saturnales, qui honoraient le dieu Saturne à la fin du mois de décembre et au début du mois de janvier dans tout l’Empire romain, étaient l’occasion d’organiser de grands repas mémorables. Il était paraît-il de coutume de glisser une fève (un haricot) dans l’un des mets afin de désigner le roi du festin.

Ces grands repas étaient synonymes également de débauche. De ce fait, l’Eglise a décidé d’attribuer à cette même période l’épiphanie pour commémorer l’arrivée des Rois mages auprès du berceau de Jésus.

Aujourd’hui, nous célébrons l’épiphanie en mangeant de la galette des rois.

Cette galette est généralement une galette frangipane (avec une base d’amande) mais une autre tradition existe principalement dans le sud de la France avec une galette se rapprochant de la brioche. Elle est généreuse, moelleuse et souvent agrémentée de fruits confits ou de petits éclats de sucre.

À Paris, les pâtissiers proposent et réinventent chaque année leur version de la galette des rois. Food2vous a donc décidé pour l’occasion de vous faire sa petite sélection.

  • La Maison Lenôtre propose une galette façon tropézienne. La brioche est moelleuse, imbibée au sirop de mandarine et garnie de crème pâtissière aux zestes de citron vert ainsi que d’un praliné de pignons de pin-noisette, d’une crème de mandarine et d’une onctueuse pâte façon calisson.  
  • Pierre Hermé : met à l’honneur le blé noir de Bretagne dans sa galette. On y retrouve le croustillant grâce à la pâte feuilletée et le fondant avec la crème d’amande le tout agrémenté de graines de sarrasin et de praliné croquant. Le chef pâtissier réinterprète dans une seconde galette les saveurs du Jardin de l’Atlas avec son feuilletage ombré par « une rose des glaces, fleur imaginaire cueillie dans le jardin des quatre saisons ». Vous y retrouverez les saveurs du Maroc grâce à la fleur d’oranger présente dans la crème d’amande, au miel et aux notes de citron.

    .

  • Christophe Michalak a créé cette année deux galettes, la première la « Tradition Amande » à la crème d’amande et au design élégant et la seconde sa création signature « La Galette Paris-Brest Pistache » agrémentée de pistaches et de pralinés. Avec ces deux galettes tout le monde sera satisfait, des palais aux goûts traditionnels aux palais ayant soif de nouveautés.
    Le Pâtissier propose également sa Brioche des Rois.
  • Cédric Grolet et son chef pâtissier ont décidé cette année de miser sur une brioche feuilletée moelleuse garnie d’une crème d’amande à la noix de pécan avec un praliné croustillant pécan.
    Vous retrouverez également la galette diamant, il s’agit d’une brioche feuilletée, fleur de pâte diamant au sucre cassonade et à la crème frangipane noisette gianduja.
      
  • Philippe Conticini : Garde sa recette traditionnelle de la galette des rois, le feuilletage est fondant et bien croustillant, la frangipane est à la poudre d’amande gros grain, aromatisée au rhum et enfin le sirop rend la galette bien brillante et lui donne le petit goût sucré dont tout le monde raffole.
  • La pâtisserie Jap’ TOMO : là-bas les galettes sont façonnées à partir d’ingrédients français et bio. Elles sont rondes et ont un bon goût de soleil levant.
    Vous retrouverez la galette classique au feuilletage maison beurre AOP garni de anko (pâte de haricots rouges confits) et la galette signature de cette année au feuilletage au charbon naturel garni de frangipane sésame noir et poire !

Alors laquelle vous donne le plus envie ? 😍