Tout jeter, c’est péché !

Le gaspillage alimentaire est depuis un certain temps, source de réflexion profonde sur la responsabilité de chacun. Chaque année, les Français gaspillent entre 1,2 à 6 millions de tonnes de nourriture. On parle donc de 2 à 100 kilos de nourriture comestible par individu et par an. Pour illustrer globalement le gâchis alimentaire en France, on estime que 38 kilos de nourriture sont jetés chaque seconde à la poubelle… Les consommateurs français ne sont évidement pas les seuls responsables de ce massacre.

Selon une étude annuelle du gouvernement les restaurateurs français, traditionnels et gastronomiques sont responsables de pertes bien plus conséquentes. Sans grande surprise. Difficile à chiffrer globalement, mais on parle de 230 grammes de nourriture perdus par personne et par repas servi. La faute, se défendent-ils, à la difficulté d’anticipation sur les commandes aux fournisseurs, et l‘exigence des règles de sécurité sanitaire françaises.

Le 18 mars prochain, c’est à la Sorbonne que se tiendra la conférence LOVE YOUR FOOD pour faire connaitre les projets les plus innovants qui luttent contre ce fléau. Alexandre Bellage, co-fondateur d’Optimiam que nous soutenons et dont nous parlions ici, prendra la parole. Ally Nanuck Chef de projet Gaspi ‘potes, un foodtruck qui propose des repas issus du gaspillage alimentaire, interviendra également.

Chez nos voisins européens, la riposte au gâchis s’organise. Les Berlinois mettent des réfrigérateurs en libre service dans la rue. Une initiative communautaire de l’association Lebensmittelretten, dont nous saluons la créativité et l’engagement. En France, et dans le secteur food qui nous est cher, la restauration mono produit ou la revalorisation des déchets par le tri pourraient répondre aux contraintes liées à cette activité (Le relais de l’Entrecôte n’affiche un pourcentage de gaspillage que de 5%). Se pose désormais la question d’une organisation nouvelle pour les restaurateurs, et indéniablement la question du coût du changement…

 

T.B.

Source chiffres : www.planetoscope.com

Say Something