Les aliments du futur

Quels seront les aliments présents dans nos assiettes dans 30 ans ? Comment faire face à l’augmentation des prix des denrées alimentaires, l’incroyable augmentation de la population mondiale, et les préoccupations environnementales ? Plusieurs solutions commencent à voir le jour et feront peut-être bientôt partie de nos habitudes alimentaires.

 

L’impression 3D alimentaire

Incroyable mais vrai, l’impression 3D est arrivée depuis quelques années dans le domaine alimentaire.

Capables de créer des formes très complexes et de nouvelles saveurs, les imprimantes 3D alimentaires devraient révolutionner le monde culinaire.

Des snacks du futurs ont été pensés par la food designer Chloé Rutzerveld. Les « Edible Growth » sont des petites bouchées imprimées en 3D, contenant des champignons et graines, qui continuent de pousser en fonction de la maturité du produit… Ce serait la solution pour un snack sain et écologique !

En créant des formes plus appétissantes ou ludiques, on pourra réduire le gaspillage alimentaire par exemple pour les fruits ou légumes « moches », qui seront transformés pour être plus appétissants. Ça sera aussi un bon remède pour faire manger des brocolis à vos enfants, en leur donnant une forme plus sympathique !

Plus sérieusement, l’impression 3D est une véritable solution pour le milieu hospitalier par exemple. En réduisant n’importe quel plat sous forme de mousse, l’impression 3D permettra aux personnes âgées ou en convalescence de manger des aliments variés.

C’est une belle innovation pour la gastronomie. Barilla a lancé un concours en 2014 pour créer de nouvelles pâtes grâce à une imprimante 3D. La forme de ces pâtes permet par exemple de garder la sauce ou de la libérer au bon moment et donne un côté très esthétique et novateur aux pâtes.

 

La viande in vitro

La commercialisation de viande artificielle a été autorisée aux Etats Unis en Novembre dernier. C’est à partir de cellules musculaires animales que les scientifiques parviennent à concevoir de la viande « propre ».

Les partisans de cette alternative font valoir le fait de pouvoir manger de la viande sans élever, ni tuer des animaux. Ainsi, en plus du côté « cruelty free », la viande in vitro est une solution au manque de ressources alimentaires et à la lourde empreinte carbone liée à l’élevage.

Son prix reste encore très élevé donc cette viande n’est pour l’instant pas accessible et les consommateurs restent encore sceptiques face à l’artificialité de la viande.

La production de viande in vitro à grande échelle ne devrait pas arriver avant 10 ou 20 ans…

 

Les algues

Manger des algues est déjà une habitude en Asie. Elles sont de plus en plus présentes dans nos plats, et pas uniquement dans les sushis ! Riches en protéines, vitamines et oligo-éléments, les algues pourraient être une alternative à plusieurs de nos produits au quotidien. L’arrivée de la spiruline dans notre alimentation le prouve, de plus en plus de personnes se tournent vers ce complément alimentaire bénéfique pour notre santé !

 

Les insectes

La consommation d’insectes est déjà présente dans plusieurs cultures traditionnelles de certaines régions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine depuis très longtemps. Près de deux milliards d’êtres humains mangent déjà ces petites bêtes (on appelle ça l’entomophagie). Avec l’augmentation des prix des denrées alimentaires, l’augmentation de la démographie mondiale, ainsi que les préoccupations environnementales grandissantes, les insectes seraient donc la solution à nos problèmes.

En effet, les insectes sont bien moins couteux à élever que les bovins, consomment moins d’eau et produisent moins de gaz à effet de serre.

Cependant, malgré leurs qualités nutritives incontestables (riches en protéines, vitamines, minéraux…), encore beaucoup de personnes sont très réticentes à l’idée de manger un ver, un cricket ou un ténébrion. Certaines marques se mettent à proposer des insectes sous forme de poudre, farine, biscuits ou de steaks (mi-insectes – mi-végétal) comme jimini’s ou Micronutris.

Vous pouvez aussi essayer le restaurant Inoveat qui propose des plats avec des insectes !

 

Alors, prêts à passer le cap et consommer ces aliments du futur ?